LA MARINE MARCHANDE EN CORSE

LA CORSICA LINEA (2016 - En service )

Vous pouvez écouter sur cette page un extrait de la chanson "Un batellu chi passa" interprétée par Antoine CIOSI

 

Corsica Linea est lancée en janvier 2016 par un consortium d'entrepreneurs corses déboutés par le tribunal de commerce de Marseille en novembre 2015 pour la reprise de la Maritime Corse Méditerranée, entité juridique succédant à l'historique  Société Nationale Maritime Corse-Méditerranée (SNCM), placée en redressement judiciaire depuis novembre 2014, puis dissoute.

Associés à Daniel Berrebi, le PDG de plusieurs compagnies maritimes dont la plus connue, Baja Ferries qui opère dans le golfe de Californie, ils créent un consortium et inaugurent une ligne de fret entre Marseille et Bastia afin de concurrencer celle de Maritima Ferries (MCM, pour Maritime Corse Méditerranée), alors dirigée par Patrick Rocca, qui a été désigné comme repreneur de la SNCM. À la suite du rapprochement de ces entrepreneurs corses, Corsica Linea a finalement racheté la totalité des parts de la MCM dont les navires se sont alors substitués à ceux que le consortium avait affrété.

La flotte de Corsica Linea se compose des six navires issus de la reprise de la SNCM : Pascal Paoli, Jean Nicoli, Paglia Orba, Monte d'Oro, Méditerranée et Danielle Casanova.

 


 

LE MEDITERRANEE (1989-En service)

Armement : Cie SNCM (1989-2016), MCM (2016-2017), CORSICA Linea depuis 2017

Affreteur : Corsica Maritima (2016), Corsica Linea (2016-2017)

Année de mise en service : 1989

Chantier de construction : Chantiers de l’Atlantique – Saint-Nazaire

Caractéristiques : Longueur : 165 m – Largeur : 27,40 m -

Propulsion : 4 moteurs diesel – Puissance : 35768 kw – Vitesse : 24 nœuds

Capacité : 2780 passagers – 800 véhicules – 40 remorques

Autre nom : Danielle Casanova (1989-2002)

 

Le Méditerranée est un ferry construit par les Chantiers de l'Atlantique pour la SNCM en 1989. Le navire encore sur cale est alors baptisé Danielle Casanova, nom d’une intellectuelle et résistante corse, morte en déportation à Auschwitz en mai 1943.

 

Le navire dont le port d’attache est Ajaccio assure depuis sa mise en service les liaisons avec la Corse.

En 2002, il est rebaptisé sous son nom actuel Méditerranée pour être affecté en priorité sur les lignes du Maghreb. Son port d'attache devient alors Marseille.

Un autre ferry portant le nom de Danielle Casanova a été mis en service la même année par la SNCM.

À sa mise en service, ce navireMediterranée était le plus grand car-ferry de la mer Méditerranée, il était également le plus rapide du monde.

Après que pendant les deux saisons estivales précédentes, le Méditerranée ait assuré une liaison sur Porto Vecchio les week-end, le navire fait son retour sur les lignes de la Corse au départ de Toulon pour la saison 2013.

À compter de janvier 2015, il est de nouveau affecté aux lignes du Maghreb.

Le 5 janvier 2016, il est transféré à la Maritime Corse Méditerranée (MCM), nouvelle société succédant à la SNCM à l'occasion de sa reprise par Patrick Rocca.

Le 28 mai 2016 le Méditerranée est repeint aux couleurs de la compagnie Corsica Linéa, mais conserve néanmoins sa livrée blanche originelle et son affectation entre Marseille, Alger et Tunis.

Durant les saisons 2017 et 2018, il dessert occasionnellement Béjaïa.

A partir de la saison 2019, il est exclusivement dévolu à la ligne Marseille-Alger.

Il était initialement prévu que le navire subisse d'importants travaux de rénovations. Cependant devant le coût élevé que pourrait représenter cette refonte (plus de 20 millions d'euros), Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea annonce en juillet 2017 que le Méditerranée pourrait, à court terme, quitter la flotte.Malgré cela, le navire est reconduit pour la saison estivale 2018 sur les lignes entre Marseille, Alger et Tunis. À l'issue de celle-ci, la compagnie annonce qu'aucune décision quant à l'avenir du Méditerranée n'a été prise et que le car-ferry continuera de naviguer sous ses couleurs en 2019 après son habituel hivernage.

 


 

LE MONTE D'ORO (1991 - En service)

Armement : SNCM (1991 - 2016) - MCM (2016 -2017) - CORSICA Linea depuis 2017

Affreteur : Maritima Ferries (2016), La Méridionale (2016), Corsica Linea  (2016 - 2017)

Chantiers de construction : ACH, Le Havre

Année de mise en service : 1991

Caractéristiques : 9 ponts - 203 cabines - Longueur : 145 m - Largeur : 25,70 m - Puissance : 14800 kw - Vitesse : 20,7 noeuds - Jauge brute : 22070 ums

Capacité : 528 passagers - 130 voitures - 114 remorques.

 

Costruit pour le compte de la SNCM et mis en service en 1991, le Monte d'Oro est mis en service entre Marseille et la Corse. Des modifications ont été apportées au cargo pour lui permettre d'être mis à la disposition de la Défense nationale dont il est l’une des composantes stratégiques de la flotte de commerce de soutien logistique. C’est ainsi qu’il sera étudié la possibilité d’utiliser le cargo comme navire-hôpital de campagne. Il est également le premier cargo de la compagnie à être immatriculé dans un port corse.

Transféré en 2016 au sein de la flotte de Corsica Linea à la suite de la liquidation de la SNCM, il navigue toute l'année sur les lignes de la délégation de service public entre Marseille et L'Île-Rousse.

En janvier 2016 le Monte d'Oro est transféré à MCM puis il intègre définitivement la Corsica Linea mais ne sera repeint qu'en 2017 aux couleurs de la compagnie.

 

Transport de matières dangereuses

Depuis son transfert sur la ligne de L'Île-Rousse en 2009, le Monte d'Oro assure le transport des matières dangereuses vers et et à partir de la Corse. En effet, ce port de Balagne est le seul port corse habilité au débarquement de ce type de chargement, car éloigné du centre-ville. Cela exige des mesures particulières et draconiennes, afin que la sécurité du navire et de son équipage soit préservée. Ainsi, il est exigé qu’il y ait moins de 45 passagers à son bord et dans le cas de transport de produits de classe 1, des explosifs, les traversées ne sont pas ouvertes à la vente ; les engins de transport des produits de classe 1 sont arrimés et en pontée découverte ; l’embarquement a lieu sur des quais spécialement dévolus, sur le port de Marseille. Lors du transit, qui doit s’effectuer impérativement de jour, tous les établissements publics situés à moins de 150 m du quai doivent fermer le temps des opérations ; aucun passager ni véhicule ne doivent se trouver dans l’enceinte portuaire. Le navire effectue deux fois par mois ce type de rotation, pour la plus grande majorité dans le sens continent - Corse, il peut parfois dans le sens inverse transporter des munitions de la base de Solenzara par exemple. Le transport de produits continent - Corse concerne également l'oxygène liquide, destinés aux hôpitaux de l'île qui en sont de gros consommateurs, et qui est par conséquent considéré comme prioritaire. Il est également à noter que ces transports particuliers ne s'effectuent qu'en dehors de la période allant du 1er juin au 31 août afin de ne pas perturber le trafic estival.

 


 

LE PAGLIA ORBA (1994 - En service)

Armement : SNCM (1994 - 2016), MCM (2016 -2017), CORSICA Linea depuis 2017

Affreteur : Maritima Ferries (2016), Corsica Linea (2016 - 2017)

Chantiers de construction : ACH, Le Havre

Année de mise en service : 1994

Caractéristiques : 9 ponts - 137 cabines - Longueur : 165,80 m - Largeur : 29,20 m - Puissance : 19700 kw - Vitesse : 21 noeuds - Jauge brute : 29718 tx

Capacité : 544 passagers - 120 voitures - 147 remorques

 

Commandé et livré à la SNCM en mars 1994,le Paglia Orba est exploité sur la ligne Marseille-Bastia en traversée de nuit.

En avril 1995, le cargo inaugure la première traversée Bastia-Gênes.

 

En 2002, le cargo mixte subit en Allemagne des transfomations qui portent sa capacité passagers de 196 à 544.

En 2008, le Paglia Orba inaugure sa nouvelle livrée aux couleurs de la SNCM.

Le 6 juin 2016 une livrée simplifiée aux couleurs de Corsica Linea, nouvelle marque commercial de la MCM depuis sa fusion avec le consortium Corsica Maritima, est peinte sur le navire avant le début de la saison.

Depuis le 1er octobre 2019, dans le cadre de la nouvelle délégation de service public (DSP) attribuée à Corsica Linea, le Paglia Orba remplace désormais le Girolata de La Méridionale entre Marseille et Ajaccio qu'il dessert conjointement avec le Jean Nicoli.

 

 


 

LE JEAN NICOLI (1998 - En service)

Armement : MINOAN Lines (1998-2009, SNCM (2009-2016), MCM (2016-2017), CORSICA Linea depuis 2017.

Affreteur : MARITIMA Ferries (2016), Corsica Linea (2016-2017)

Chantiers de Construction : Shipyard Brucen, Landskrona, Suède.

Année de mise en service : 1998ign="left" style="margin: 0 7px"> Caractéristiques : 12 ponts - 212 cabines - Longueur : 200,65 m - Largeur : 25,80 m - Puissance : 44480 kw - Jauge brute : 30010 ums - Vitesse : 27,6 noeuds.

Capacité : 1500 passagers - 600 voitures - 157 remorques.

Nom de baptême : PASIPHAE (1998-2001) - Autres noms : Pasiphae Palace (2001-2009)

 

 

 

Construit en suède et en Norvège pour le compte de la compagnie Minoan Lines le navire est mis en service en juillet 1998 et navigue entre la Grece et l'Italie. Il est ensuite vendu à la SNCM qui après l'avoir repeint le rebaptise Jean Nicoli et l'exploite entre Marseille et la Corse de 2009 à 2016. A la suite de la liquidation judiciaire de la compagnie, le navire est transféré à la Maritime Corse Mediterrannée. La MCM est ensuite vendue à la Corsica Linéa qui repeint le Jean Nicoli aux couleurs de la nouvelle entité.

Depuis le premier octobre 2019, dans le cadre de la nouvelle délégation de service public attribuée à Corsica Linea, le Jean Nicoli est exclusivement dévolu à la ligne Marseille - Ajaccio qu'il assure désormais en tandem avec le Paglia Orba ou le Vizzavona.

 

 


 

LE VIZZAVONA (1999-En service)

Armement : Youngstar Ltd (1999), Poseidon Schiffahrt AG (1999-2002), Rederi Ab Nordö-Link (2002-2007), Finnlines AbP (2007-2017), Grimaldi Lines (depuis 2017)

Affreteur : Finnlines (1999-2007), B&N Hornet (1999), Grimaldi Lines (2015-2017), Corsica Linea (depuis 2018

Chantier de construction : Astilleros Españoles, Puerto Real, Espagne.

Type de navire : Navire mixte

Caractéristiques : longueur : 188 m – Largeur : 28,70 m - Tonnage : 30144 ums

Propulsion : 4 moteurs

Puissance : 23050 kw - Vitesse : 22 nœuds.

Capacité : 800 passagers - 130 véhicules - 155 remorques.

Nom de baptême : FINNEAGLE (1999-2017) - Autres noms :  Euroferry Corfù (2017-2018)

 

 

Commandé en 1995 par l'armateur Suedois Stena Lines, le navire est vendu en 1997 à la compagnie finlandaise Finnlines, et baptisé Finneagle. Mis en service en novembre 1999 entre la Finlande et la Suède, il desservira également les lignes entre la Suède et l'Allemagne à partir de 2009. Il est affrété de 2015 à 2017 par Grimaldi Lines et navigue sous ses couleurs entre l'Italie et la Grèce sous le nom d‘Euroferry Corfù. En avril 2018, un contrat est signé entre Grimaldi Lines et la cie Corsica Linea pour l'affrètement de l‘Euroferry Corfù pour une durée de 5 ans.

Le 22 mai, le navire quitte Patras dans la matinée afin de rejoindre Marseille pour être peint aux couleurs de la Corsica Linea qui le rebaptise Vizzavona.

Après avoir navigué dans un premier temps entre la France, le Maghreb et la Sardaigne, le navire est affecté depuis octobre 2019 sur les lignes de la délégation de service public (DSP) entre Marseille et Bastia aux cotés du Pascal Paoli.

 


 

A NEPITA (2000 - En service)

Armement : SUPERFAST Ferries (2002-20077, SNCM (2007-2008), SEAFRANCE (2008-2012), LD Lines (2012-2014), STENA Line depuis 2014

Affreteur : CTN (2007), ANEK Lines (2007), DFDS Seaways (2012-2014), CORSICA Linea depuis 2020

Année de mise en service : 2002

Chantiers de construction : HDW Kiel, Allemagne.

Caractéristiques : Longueur : 203,90 m - Largeur : 25,40 m - Puissance : 46080 kw - Jauge brut : 30285 ums - Vitesse : 28 noeuds

Capacité : 9 ponts, 1200 passagers (depuis 2015), 480 véhicules, 140 remorques.

Nom de baptême : SUPERFAX X (2002-2007) - Autres noms : Jean Nicoli (2007-2008), Molière (2008-2012) - Dieppe Seaways (2012-2015, Stena Superfax X  (2015-2020)

A Nepita est le navire le plus rapide de la flotte Corsica Linea.

 

 

Affecté à l'origine sur les lignes de la cie grecque Superfast Ferries en mer du Nord, le SUPERFAX X est vendu en 2007 à la SNCM qui avait prévu de le faire naviguer sur les lignes entre Marseille et la Corse sous le nom de Jean Nicoli. Le navire, qui ne sera jamais exploité par la compagnie sera un temps affrété par la Cie Tunisienne de Navigation, puis par la Cie grecque ANEK Line pour une période de trois mois. A la fin de son affrètement en 2008, la SNCM revend le Jean Nicoli à un consortium financier pour la compagnie SeaFrance qui le rebaptise SeaFrance Molière et qui le fait naviguer jusqu'en 2011 sur les lignes entre la France et le Royaume-Uni avant de le revendre à son tour à l'armateur LD Lines. Affrété pendant un temps par la compagnie danoise DFDS Seaways qui l'emploie sur les mêmes lignes sous le nom de Dieppe Seaways. En 2014, il est de nouveau vendu à la compagnie suédoise Stena Line et prend le nom de Stena Superfast X pour assurer les lignes entre le Royaume-Uni et l'Irlande.

Affrété à partir de février 2020 par la compagnie Corsica Linea, il est aussitôt transformé en ferry de nuit grace à l'ajout d'une centaine de nouvelles cabines. Il navigue depuis le mois de juin sur les lignes entre Marseille et la Corse sous le nom de A Nepita.

 


 

LE DANIELLE CASANOVA (2002 - En service)

Armement : SNCM (2002-2016), MCM (2016), Robin de Malet Fiduciaire depuis mai 2016.

Affreteur : Maritima Ferries (2016), Corsica Linea depuis mai 2016

Année de mise en service : 2002

Chantiers de construction : Fincantieri, Ancona

Caractéristiques : Longueur : 176 m - Largeur : 30,40 m - Jauge brute : 41,447 ums - Puissance : 50.000 cv - Vitesse : 24 noeuds

Capacité : 13 ponts - 2400 passagers - 700 véhicules - 64 remorques.

Nom de baptême : MEDITERRANEE

 

Le 28 novembre 2001, le navire est mis à l'eau. Il porte alors le nom de Méditerranée.

Mis en service en juillet 2002 sur les liaisons entre le continent français et la Corse, il assure également des traversées vers le Maghreb et la Sardaigne. Transféré en 2016 au sein de Corsica Linea après la liquidation de la SNCM, il est désormais principalement affecté aux lignes internationales entre Marseille, la Tunisie et l'Algérie et dessert parfois la Corse de manière occasionnelle.

Mais le transfert du Danielle Casanova sur le Maghreb va susciter des réactions de la part de diverses associations aussi bien corses que de résistants. Elles tiennent en effet à ce que le nom de la résistante soit toujours présent sur la Corse. C’est la raison pour laquelle, quelques mois avant la mise en service du nouveau navire, initialement nommé Méditerranée, celui-ci inverse son patronyme avec son aîné.

La première traversée entre Marseille et Ajaccio est effectuée le 05 juillet 2002.

Le 01 juillet 2003, alors qu'il commence sa manoeuvre d'acostage par grand vent, le Danielle Casanova heurte le ponton ou se trouve amaré le Paglia Orba qui est en train d'effectuer l'embarquement des passagers. Une voiture avec deux personnes tombe à l'eau, ainsi que le commandant du cargo, venu faire signe d’évacuer. Celui-ci ainsi que le conducteur sont rapidement secourus, alors que la passagère reste coincée à l'intérieur du véhicule, qui coule rapidement, malgré l'intervention de deux personnes qui ont sauté à l’eau. Les marins pompiers interviennent immédiatement sur les lieux et organisent les recherches. La voiture est sortie de l’eau à 20h10 avec son occupante, malheureusement décédée.

Le 24 juin 2014, le navire est bloqué à Marseille en raison du mouvement de grève des marins de la SNCM.

Le 13 août, le Danielle Casanova effectue sa première et dernière escale à Porto-Vecchio pour le compte de la SNCM.

Fin 2014, la SNCM est placée en redressement judiciaire. La situation préoccupante de l'armateur conduit à l'annulation de la croisière du réveillon de la Saint-Sylvestre qui devait être célébré à bord du Danielle Casanova.

En janvier 2015, la SNCM est dans l'incapacité de financer l'arrêt technique du navire. Ne pouvant naviguer dans ces conditions, le navire est désarmé et mis en hivernage. En Juin, Danielle Casanova remis en état, reprend son service entre Marseille et la Tunisie et effectue des escales à Ajaccio, Bastia et Propriano chaque fin de semaine en juillet et en août.

Le 5 janvier 2016 le navire est transféré à la Maritime Corse Méditerranée, nouvelle société créée à la suite de la reprise de la SNCM par transporteur corse Rocca. En avril, Rocca cède la nouvelle entité au consortium Corsica Maritima qui devient, de ce fait, propriétaire du navire. Le 13 mai, une fiducie sur le Danielle Casanova et le Pascal Paoli est signée par le consortium afin de garantir le financement de la nouvelle compagnie. Ce même jour, le cruise-ferry quitte Marseille dans la soirée pour rejoindre Bizerte où doit s'effectuer son arrêt technique. Sa coque est repeinte en rouge et les logos de Corsica Linea, marque commerciale du consortium, sont peints en blanc à la proue et sur la cheminée. Les machines sont rénovées ainsi que les stabilisateurs et les propulseurs d'étrave. Au total, près de 3 millions d'euros sont dépensés. Le navire retourne à Marseille sous ses nouvelles couleurs le 15 juin et reprend son service commercial le 22. Principalement affecté sur la Tunisie pour la saison 2016 il n'effectue que deux traversée à destination de la Corse, l'une vers Bastia le 7 août et l'autre vers Ajaccio le 13.

 

Depuis 2016, pour le compte de Corsica Linea, le navire est essentiellement employé sur la ligne Marseille-Tunis. Il dessert également Alger en basse saison et effectuait des traversées vers Ajaccio et Bastia chaque fin de semaine durant les saisons estivales 2017 et 2018. Le Danielle Casanova est parfois utilisé pour transporter des véhicules de location vers la Corse ou ailleurs. Il est aussi régulièrement affrété pour des séminaires ou des évènements.

Entre octobre 2019 et mars 2020, le Danielle Casanova est affecté sur la Corse vers L'Île-Rousse et parfois vers Ajaccio ou Porto-Vecchio afin de pallier l'indisponibilité successive des navires mixtes durant les périodes d'arrêts techniques.

 


 

LE PASCAL PAOLI (2003-En service)

Armement : SNCM de 2003 à 2016 - MCM depuis 2016

Affreteur : Maritima Ferries puis Corsica Linea depuis mai 2016

Chantier de construction : Van der Giessen-de Noord, Krimpen aan den IJssel,Pays bas.

Type de navire : Navire mixte

Caractéristiques : longueur : 176 m – Largeur : 30,50 m - Tonnage : 35760 tx

Propulsion: 4 moteurs

Puissance : 37800 kw - Vitesse : 24 nœuds.

Capacité : 655 passagers - 130 véhicules - 160 remorques.

 

C'est le 28 mai 2003 que le Pascal Paoli effectue sa première traversée à destination de la Corse.

Le 27 septembre 2005, pour protester contre la privatisation de la SNCM, des marins grévistes du Syndicat des Travailleurs Corses investissent le Pascal Paoli, amarré au large du port de Marseille et obligent le commandant à faire route vers Bastia. Durant la traversée, le Pascal Paoli est survolé par des hélicoptères militaires. Le navire arrive aux environs de Bastia vers 23h00 et mouille au large du port. Le lendemain matin le GIGN reprend le contrôle du navire qui est dirigé vers Toulon escorté par la marine nationale.

 

Le 5 janvier 2016, le Pascal Paoli est transféré à la Maritime Corse Méditerranée (MCM), nouvelle entité succédant à la SNCM à la suite de sa reprise par l'homme d'affaires corse Patrick Rocca. Le 3 février, à l’issue de son arrêt technique aux chantiers tunisiens de Menzel Bourguiba, le navire arrive à Marseille vierge de toute marque commerciale.

Initialement, le Pascal Paoli devait, à l'instar des autres navires de la flotte, arborer les couleurs de la marque commerciale Maritima Ferries. La marque ne sera cependant jamais lancée puisqu'en avril, la MCM est vendue par le groupe Rocca au consortium Corsica Maritima. La flotte est ainsi transférée au sein d'une nouvelle entité commerciale, Corsica Linea.

Depuis sa mise en service, pour le compte de la SNCM puis de Corsica Linea, le Pascal Paoli dessert principalement Bastia au départ de Marseille en traversée de nuit. Il touche de manière exceptionnelle les ports secondaires de Porto-Vecchio ou de L'Île-Rousse. Il lui est également arrivé, en saison, au début de sa carrière, d’effectuer des rotations sur Nice, Toulon et Porto Torres en Sardaigne.

 

 

 

Me contacter

Haut de page

Dernière mise à jour pour cette page : 27 avril 2021